+41 78 600 60 34 contact@solidarhumanity.org

L’idée de ce projet a germé dans mon esprit en 2014. Au cours de son évolution et du travail qui l’a accompagné et soutenu dès 2015, il s’est morphé de différentes manières jusqu’à devenir ce qu’il est aujourd’hui. Initialement un désir d’évasion et de changement de paradigme, il est très vite devenu un projet de service de l’humain concrétisant et intégrant les expériences et les connaissances diverses recueillies tout au long de ma carrière et de mon cheminement individuel.

Au gré des rencontres, des remue-méninges, des conseils, des collaborations avec divers membres de mon réseau il est d’abord devenu un projet de grande ampleur nécessitant une équipe permanente, des partenariats actifs et un financement important. Cette phase m’a amené à rencontrer la cheffe du programme de l’Unesco, à recevoir les félicitations du vice-président, le soutien de la Commission Nationale Unesco Suisse et une proposition de patronage. En même temps, malgré l’enthousiasme suscité, le financement et les engagements de partenariat concrets de divers acteurs n’ont pas suivi. Nous sommes alors courant 2018. Ce qui était attendu finalement, même si cela n’a pas été exprimé directement en ces termes, était “la preuve du concept”. En d’autres mots, il s’agissait de prouver sur le terrain la viabilité et l’utilité effective du concept avant qu’il ne puisse trouver les soutiens qu’il mérite.

Fin 2018, le dernier morphage – ou est-ce la dernière morphose ? – en tout cas la forme actuelle et définitive qui mènera à sa réalisation sur le terrain devient, sur les mêmes bases et avec la même finalité, une forme de projet pilote, à l’envergure et à la portée plus modestes, qui sera réalisé majoritairement avec mes propres moyens et financé de mes propres deniers. Il s’agira depuis le terrain d’en recueillir le matériel en fonction du document programmatique d’origine et afin de le reproposer ensuite aux grandes institutions pour en réaliser sa forme de plus grande envergure.

L’avantage de cette présente démarche plus modeste est de n’avoir de comptes à rendre qu’à soi-même et d’être plus à l’écoute de ses propres besoins. En 2019 donc, Solidarhumanity devient ce projet pilote qui sera mis en œuvre dès la fin septembre en commençant par l’Afrique.

Concrètement, divers événements de ma vie personnelle furent nécessaires pour que les conditions soient remplies pour sa réalisation sous cette forme : se séparer d’un bien immobilier, simplifier ma vie, obtenir la nationalité suisse et, surtout, poursuivre ma vie professionnelle jusqu’à la retraite. Je me réjouis de voir approcher l’échéance définitive de ce démarrage.